COSMOGARDEN

Concept « Cosmogarden »

Cosmogarden est une rencontre, entre la science et l’art, qui gravite autour des thèmes du Temps et de l’Espace et joue sur la programmation de hasards.

Spectacle créé in situ, Cosmogarden est un événement qui mêle forme théâtrale, vidéo, peinture, sculpture et environnement sonore, s’inspirant du mythe du minotaure associé à l’image du jardin cosmique. Le public placé au centre du dispositif imaginé par Aki Kuroda est interpellé, il est invité à explorer l’Empire des 5 sens, dans le labyrinthe de l’imaginaire cosmique, un jardin où, au gré des hasards, chacun peut créer son propre univers.

Aki Kuroda invite le spectateur à rencontrer un minotaure, son minotaure et à travers son image, la légende du Palais de Cnossos, la forme du labyrinthe. Les origines japonaises de l’artiste sont parfois évoquées par des symboles traditionnels au centre de la performance face à une conception contemporaine du monde ce qui provoque un contraste culturel délibéré et introduit un moment de méditation.

Puzzles en 4 dimensions

Ces expositions sont des sortes de Puzzles en 4 dimensions articulés autour de l’Espace, du Temps, des Trous Noirs (ou Passages) et de la Gravitation, créant ainsi une sorte de Magma, de Sphère en gravitation où l’univers tourmenté de la vitesse symbolisée par la hightech qui impose son rythme toujours plus rapide, plonge, au gré des hasards, dans des trous noirs de lenteur japonaise traditionnelle.

La moindre pièce de ce puzzle suscite 2000 questions et modifie la base de l’espace et du temps. C’est donc un puzzle infini qui joue avec les hasards de notre société trop programmée. Une rupture du réseau établi de notre société permettra de créer un passage, un sas de décompression qui laissera à nouveau place au hasard.

La luminosité de la vitesse en opposition à la pénombre de la lenteur

La programmation de notre société ressemble à une toile d’araignée bien établie. Comme dans tout programme, la vitesse est optimisée. Tout doit se faire le plus vite possible, et de plus en plus vite. Malgré tout, subsistent des « nœuds de réseau » plus opaques, des interconnexions qui s’ouvrent sur des terrains en friche, des lieux de passages, de résistance où le différentiel de la vitesse laisse naître le hasard.

« En jouant avec la programmation de notre société, j’ai essayé de créer une bulle de savon (une sphère transparente), un jardin en friche où les éléments qui se rencontreront créeront une vibration. A l’intérieur de cette Sphère en gravitation, s’entremêlent la lenteur et la vitesse, la gravitation, le temps et l’espace. C’est le système qui créé lui-même les hasards. 3-4 éléments interconnectés modifient le temps et le mouvement pour créer quelque chose que je n’ai pas programmé. Je suis un jardinier cosmique qui laisse pousser librement.

コメントを残す

以下に詳細を記入するか、アイコンをクリックしてログインしてください。

WordPress.com ロゴ

WordPress.com アカウントを使ってコメントしています。 ログアウト /  変更 )

Google フォト

Google アカウントを使ってコメントしています。 ログアウト /  変更 )

Twitter 画像

Twitter アカウントを使ってコメントしています。 ログアウト /  変更 )

Facebook の写真

Facebook アカウントを使ってコメントしています。 ログアウト /  変更 )

%s と連携中

%d人のブロガーが「いいね」をつけました。